La dernière danse

Dans un petit bar grand comme le monde,

Bien caché sur la mappemonde

Les Hommes fêtent la fin du monde.

Ils ont la musique pour navette

Aller simple pour la fête

Sans retour ni prise de tête.

Sous le regard rieur

Des peuples de toujours

Les hommes chantent avec amour.

Leurs corps dansent avec l’esprit

épousent chaque note, chaque mélodie

déesse guitare, guitare amie.

Passe le chapeau, tourne le monde

Attends, le temps, attends encore

Rien n’est fini

L’Homme danse encore.

Un Slam pour Stéphane


En 2007 quand je t’ai rencontré

Je venais tout juste d’immigrer

C’est bien simple


Je t’ai instantanément aimé


Pi pas juste pour tes incroyables yeux bleus

Et  ta grosse face sympathique

Mais aussi pour cette décision fantastique :

Un cadeau de 500 piasses  (1)

Quand on se connaît si peu

Vient là que je t’embrasse

Veux tu être mon amoureux?


Pi j’ai rencontré tes amis, 

Appris à te connaître,

Feuilleter tes albums photos

Riches en découvertes

Ton début de carrière à Calgary,

Tes implications politiques,

Cette passion quasi débile

Pour les énergies fossiles

Et cette alliance pas très heureuse

Avec la droite religieuse


Notre idylle venait d’en prendre un coup

Mais je me suis dit que ca passerait

Que t’avais d’autres qualités

Que t’étais sexy comme tout

Avec tes cheveux à la Clooney

Qui commençaient à grisonner


Mais tu t’es entêté,

À jamais me consulter

À de moins en moins me parler 

À tenter de tout contrôler


Plus ca va,

Moins on est d’accord

Notre grande et belle cabane quasi sauvage et isolée

Notre immense territoire de droits et libertés

Est en train de prendre le bord

De se transformer en bunker hermétique

Hyper sécuritaire et bien peu démocratique


J’en veux pour preuve ta folie dépensière et

L’acquisition de 65 avions de guerre (2)

Ton appui inconditionnel

Aux criminels du gouvernement d’Israël

Pi c’est quoi cette histoire

Ton acharnement contre le jeune Omar

Que tu laissas délibérément  croupir

Dans les cachots  de l’empire


Je me souviens, Stéphane,

Je me souviens

De ce jour sans gloire

Où tannée de tes histoires

 j’ai décidée….

qu’on ferait chambre à part


Hé, Stéphane, je ne te vois presque plus

Tu rases les murs dans la rue

La presse t’oppresse et tu m’évites

Tu m’appelles plus, moi je cogite


J’en ai de plus en plus marre de tes grandes déclarations illusoires

C’est bien beau de prendre les québécois pour des cons dont on reconnaît la nation

Même histoire avec la déclaration sur les Premières Nations

Sans parler du sommet de Copenhague, la grande humiliation


Stéphane, j’ai bien réfléchi

Si j’técris aujourd’hui

C’est pour te dire que c’est fini

Je me casse, me ramasse, j’arrête de payer mes taxes

T’auras beau tenter de mettre du sens

Sur tes inepties, ta dictature

T’auras beau aller danser

Avec les enfants Inuits  de l’Arctique

C’est fini, Stéphane, 

Je te quitte.

(1) À partir du 2 mai 2006, le gouvernement a réduit de moitié les frais relatifs au droit de résidence permanente pour les nouveaux immigrants, passant de $975  à  490$.

(2) Le 16 juillet 2010, le gouvernement canadien a annoncé qu’il allait acheter 65 F-35 pour 16 milliards de dollars. Sans appel d’offre. Les F35 devraient entrer en fonction en 2016 pour remplacer les 80 CF-18 Hornet. Ceux-ci atteindront la fin de leur durée de vie utile en 2020.

.